petite fille nuage tour eiffelGrâce aux Editions du Dilettante, nous avons eu la joie de recevoir le nouveau livre de Romain Puértolas en avant première pour le lire.Autant dire que nous l'attendions avec impatience, son premier roman avec les (més)aventures du Fakir reste un très grand coup de coeur!

Pour son nouveau roman, Romain Puértolas nous raconte l'histoire de Providence, une jeune facteur (attention, pas factrice elle insiste donc nous dirons facteur) qui veut se rendre au Maroc pour aller récupérer sa fille adoptive Zahera. Sauf que le jour de son départ, un volcan islandais au nom imprononçable est entré en éruption et plus aucun vol ne peut décoller. C'est alors qu'elle va prendre une décision radicale : elle va y aller en volant.

Ici, on retrouve avec joie l'univers farfelu de Puértolas, l'humour et les situations très ironiques qui constituaient déjà sa "marque de fabrique" dans son premier roman. Les nerfs de Providence, comme ceux du Fakir, vont être mis à rude épreuve car apprendre à voler n'est guère une chose aisée. Surtout quand il faut se rendre chez un maître spirituel à Paris dans le quartier de Barbès et suivre une formation dans une secte de moines qui fabriquent des vêtements au fromage en écoutant du Julio Iglesias!

Dans ce livre, on rigole beaucoup mais, et c'est en cela aussi que ce livre est très proche du premier roman de Puértolas, d'autres émotions sont suscitées à la lecture de la Petite Fille.

Il se trouve que Zahera, la fille adoptive de Providence, est gravement malade, elle est atteinte de la mucoviscidose. Elle le décrit comme un grand nuage qui occupe toute sa poitrine et qui se nourrit de ses dernières forces vitales. Elle attend sa nouvelle maman qui doit la ramener en France où elle pourrait bénéficier de meilleurs traitements qu'au Maroc.

Avec ce dernier roman, Romain Puértolas réussit avec excellence à faire passer son lecteur du rire aux larmes. Un livre que nous avons trouvé plus émouvant que le précédent, drôle bien évidemment et dans un sens, humain. Un grand coup de coeur de ce début d'année!

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel de Romain Puértolas, éditions Le Dilettante, 252p., 19€.